Fin ou faim …

A la fin du monde en buzz tournoyant
A la faim d’un monde déraisonnant
A la fin des loups se dévorant entre eux
A la faim des loups trop libres, aventureux
A la fin des contes de notre pure enfance
A la faim des comptes, avaricieuse finance
A la fin de nos corps transformés, plastifiés
A la faim de nos corps, tendresse oubliée
A la fin du courage de se révolter en vain
A la faim du courage tel impétueux levain
A la faim d’une Histoire en oubli de mémoire
A la fin d’une histoire d’Hommes illusoire
A la faim d’un temps demeurant sans trépas
A la fin d’un temps n’existant peut-être pas