Dualité complice

Ne t’en fais pas

Cicipetta

Dame musicienne sur ligne d’écorce
Lyriste accomplie en hymne courtois
S’autorise à déranger la sieste corse
Cache-cache habile, toilette de bois
Dissimulant tout air au moindre son
Obstruction à son refrain s’étant enfui
Reprenant de plus belle sa chanson
Devenant berceuse pour tout assoupi

Echange

Filigrane

En vague solaire animée de douce lumière
Calme limpide nous contant ses mystères
Ses îles captivantes, ses sirènes mécènes,
Son bestiaire valsant en une lacustre scène
L’astre exposant sa clarté en mille nuances
Du pourpre velours à l’ocre en exubérance

Tu ne me dois rien

Alliance

Lama

Ferveur

Élan généreux envers la vierge radieuse
Au nom si doux, en acception d’aimer
Fleurs immaculées transcrivant sa grâce
Offrande, force de l’impulsion d’une foi
Si légère en son âme tel le lys immaculé
Si pesante à l’homme sur son trône ciselé