Esprits nocturnes

Nous nous cachons toujours un peu sous des masques
Le jour est le lieu de nos carnavals intérieurs
Montrer bonne figure, patte blanche
Quand sourire ou larmes sont de sortie
Racontant des histoires de vie
Troublant celui les recevant
La nuit est ma vérité sans détour
Elle accepte mes désastreuses pensées
Ou les plus folles, celles inédites de l’âme
Corrigeant les faux semblants, les drames
Elle est le siège des désirs malicieux
Même si le sommeil, besoin impérieux
Nous construit parmi nos rêves fallacieux
Nous emmenant dans des étranges lieux
Je laisse le noir me guider, sa main généreuse
M’offrant une vive issue pour mon esprit vivant